Témoignages

Témoignages

Rédiger un témoignage

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Jean, bénéficiare et survivant

… J’ai pensé tout de suite à la Rose des vents, pour m’accompagner à mes traitements de chimiothérapie.

2016-09-12

Geneviève

Geneviève est décédée le 12 septembre 2016. Nous lui avons offert des services pendant plusieurs années. Nous ne l'oublierons pas. Lire la suite

Geneviève est décédée le 12 septembre 2016. Nous lui avons offert des services pendant plusieurs années. Nous ne l’oublierons pas.

2016-09-12

Réjean et André, bénévoles

C’est une expérience qui m’a beaucoup enrichi et nous avons l’intention de continuer longtemps.

2016-09-12

Françoise, membre du groupe des fondateurs de la Rose des vents

Je me suis impliquée très activement…

2016-09-12

Édith, Chef sortante des services à domicile, CSSS-IUGS de CIUSSS de l'Estrie-CHUS

La Rose des vents, c’est un partenaire extraordinaire.

2016-09-12

Cathie, travailleuse sociale en oncologie et soins palliatifs

La Rose des vents, c’est une aide inestimable, une présence rassurante et réconfortante pour les familles et les patients.

2016-09-12

Aude, proche-aidante

Elle est aujourd’hui en rémission. Ce qui me reste de cette épreuve? Le besoin de passer le plus de temps possible avec elle, parce que ma mère, je l’aime comme toutes les étoiles du ciel. Lire la suite

Il y a d’abord eu l’annonce,  inattendue et violente. Je me souviens vaguement d’avoir figé, comme si aucun  mot ou aucun  geste ne pouvaient exprimer ce qui se passait en moi ou entre nous. Comme si le fait de ne rien dire et de ne rien faire allait empêcher la suite. La suite… la suite a été la bataille de ma mère, qu’elle a menée avec un  courage et une force qui me semble presque irréelle. Avec le recul, je crois que je n’ai jamais vraiment accepté qu’elle soit malade. Comme si une partie de moi refusait de croire que ma mère puisse être fragile, vulnérable, qu’elle puisse ne plus faire partie de ma vie. Elle est aujourd’hui en rémission. Ce qui me reste de cette épreuve? Le besoin de passer le plus de temps possible avec elle, parce que ma mère, je l’aime comme toutes les étoiles du ciel.

2016-09-8

Anne-Marie, survivante

Apprendre qu’on a le cancer c’est recevoir un coup de poing au ventre. Tout s’effondre, tout s’écroule. Adieu les certitudes, l’insouciance et la vie ordinaire... Lire la suite

Apprendre qu’on a le cancer c’est recevoir un coup de poing au ventre. Tout s’effondre, tout s’écroule. Adieu les certitudes, l’insouciance et la vie ordinaire … bienvenue à la peur, la colère, et l’angoisse. Apprendre qu’on a le cancer c’est mettre le pied dans un chemin que l’on n’a pas choisi, dans lequel on subit plus qu’on décide. Ça fait mal au corps, au cœur et à la tête. Mais c’est aussi une poussée formidable vers la vie une aventure qui permet d’apprécier chaque instant. Pour moi chaque minute est devenue un miracle.

2016-09-8

Lucie, bénévole

J’aime profondément les personnes âgées et je suis heureuse de me sentir utile et d’être là pour eux. Leur très grande reconnaissance me va droit au cœur.

2016-08-27

Thérèse, bénévole

J’ai besoin de me sentir utile, le bénévolat est très gratifiant. Je suis touchée par les gens que je rencontre pendant mes accompagnements. J’aime faire la différence dans la vie de ces personnes touchées par la maladie et surtout recevoir de beaux sourires de satisfactions.

2016-08-27

France, bénévole

Depuis quelques années, j’ai le bonheur d’être bénévole à la Rose des Vents, c’est très enrichissant car j’ai le privilège de rencontrer des personnes inspirantes et profondes qui me font avancer dans mon cheminement. Je vois du courage à l’état pur. Merci la Rose des Vents.

2016-08-27

Josée, bénévole

La vie m’apprend à écouter et le bénévolat m’apprend la vie.

2016-08-27

Paul, bénévole

Les gens que j’accompagne me font grandir. Ils ne se plaignent jamais et malgré l’épreuve, ils vont de l’avant, la vie continue.

2016-08-27

Yvon, bénévole

Quand j’ai décidé de faire du bénévolat, je voulais m’occuper d’une seule personne à la fois pour lui donner toute mon attention et pouvoir faire une différence dans sa journée. La Rose des vents me permet cela, je fais de belles rencontres et je me sens vraiment utile. Merci.

2016-08-27

Vénus, personne atteinte

Je crois sincèrement que c'est grâce à cette aide que j'ai réussi à me sortir du creux... en premier j'ai reçu de l'aide financière, je me suis inscrite à un programme d'entrainement au Maxi Club subventionné par La Rose des vents pour me remettre en forme. Lire la suite

Ma vie était bien remplie… moi, ma fille, un conjoint et ses quatre filles, une maison à entretenir, un commerce à gérer en tant que coiffeuse et, en plus, un écrasement de vertèbre inexplicable depuis un an… bref tout un périple commençait.

Deux ans passent avant que le diagnostic tombe… Myélome multiple avancé… Chimio intensive et radiothérapie… Bang tout s’écroule… Je pensais être assez forte pour conserver mon commerce, mais j’ai dû face à la réalité qui m’avait rattrapé… il ne me restait que ma fille ma maison et pleins de dettes.

Heureusement j’avais gardé espoir alors j’ai cherché des ressources pour m’aider financièrement ce qui m’a dirigé vers La Rose des Vents!!!

Je crois sincèrement que c’est grâce à cette aide que j’ai réussi à me sortir du creux… en premier j’ai reçu de l’aide financière, je me suis inscrite à un programme d’entrainement au Maxi Club subventionné par La Rose des vents pour me remettre en forme.

Ensuite l’aide psychologique pendant plusieurs années, par moment le besoin était criant par d’autres juste pour me rassurer, mais à chaque rendez-vous je me sentais comprise et j’avançais vers le mieux-être. J’ai aussi emprunté des livres gratuitement de leur bibliothèque. L’accueil reçu par Mireille la secrétaire était remplie de compassion, aucun jugement. Je me suis sentie à la bonne place. MERCI

Maintenant c’est à mon tour de redonner en tant que bénévole à cet organisme si généreux.

2016-08-27

Lise, survivante

Pour moi la RDV a été un soutien énorme pendant cette épreuve. L’aide psychologique m’a grandement aidée et m’a fournie des outils concrets. Lire la suite

Pour moi la Rose des vents a été un soutien énorme pendant cette épreuve. L’aide psychologique m’a grandement aidée et m’a fournie des outils concrets. Dans mes périodes de détresse la Rose des vents était le meilleur lieu pour être comprise. Maintenant je rame pour les Phénix de La Rose des vents, une équipe de bateau-dragon composée de femmes vivant ou ayant vécu le cancer.

2016-08-27

Robert, bénévole

Faire partie de l’équipe de la Rose des vents fait de moi un membre actif de la communauté et me permet de redonner tout ce que la vie m’a donné de bon et me donne encore.

2016-08-27

Liette, survivante

Je ne connaissais pas la Rose des vents lors de ma maladie, mais ça aurait été très utile pour moi l’accompagnement-transport car mon conjoint travaillait à cette époque. J’ai reçu traitement de chimio et de radio donc plusieurs transports. Mon conjoint est bénévole à la Rose des vents et je constate à quel point ce qu’il fait […] Lire la suite

Je ne connaissais pas la Rose des vents lors de ma maladie, mais ça aurait été très utile pour moi l’accompagnement-transport car mon conjoint travaillait à cette époque. J’ai reçu traitement de chimio et de radio donc plusieurs transports. Mon conjoint est bénévole à la Rose des vents et je constate à quel point ce qu’il fait est utile.

2016-08-27

Raymonde, personne atteinte

La RDV par le biais des bénévoles m’apporte un soutien autant technique (acc-transport) qu’un soutien moral. Le contact social avec la personne bénévole procure du réconfort. Lire la suite

La Rose des vents par le biais des bénévoles m’apporte un soutien autant technique (accompagnement-transport) qu’un soutien moral. Le contact social avec la personne bénévole procure du réconfort. Les bénévoles sont professionnels, chaleureux, dévoués et attentionnés. Ils se soucient de mon bien-être: faire attacher ma ceinture de sécurité et me faire demander si je me sens en sécurité ne m’ait pas arrivée souvent dans ma vie. Des gestes et attentions grandement appréciables.

2016-08-27

Maurice, bénévole

Prendre soin et accompagner des gens a été une belle découverte pour moi et j’ai choisi, il y a 25 ans,  de m’impliquer à la Rose des vents. Ce que j’aime le plus dans mon bénévolat c’est de partager avec les personnes malades et me sentir utile auprès d’eux.

2016-08-27

Claude, bénévole

Mon implication bénévole à la Rose des vents donne un sens nouveau à ma vie. Je reçois beaucoup d’amour et mes valeurs évoluent.

2016-08-27

Michel, bénévole

J’aime mon bénévolat à la Rose des vents parce que je côtoie des personnes remplies de reconnaissance et de sincérité.

2016-08-27

Martine, survivante

J’ai été invitée, par une amie, à me joindre aux Phénix de la Rose des vents qui sont une équipe de bateau-dragon. J’y ai trouvé beaucoup d’amitié, de soutien et de partage autour de cette expérience de vie très difficile. Lire la suite

J’ai été invitée, par une amie, à me joindre aux Phénix de la Rose des vents qui sont une équipe de bateau-dragon. J’y ai trouvé beaucoup d’amitié, de soutien et de partage autour de cette expérience de vie très difficile. Il règne une grande solidarité au sein de l’équipe ainsi qu’un désir commun de gagner et de vivre sa vie tous les jours.

2016-08-27

Catherine, personne atteinte

Au début de la maladie, j’ai reçu l’aide financière de la Fondation Claude Durocher, ça été d’un grand secours et très appréciée. L’aide psychologique a été très appréciée également. Avec la vie qui continue, les enfants et leurs besoins je suis très fatiguée et l’aide d’une auxiliaire familiale de la Rose des vents est très […] Lire la suite

Au début de la maladie, j’ai reçu l’aide financière de la Fondation Claude Durocher, ça été d’un grand secours et très appréciée. L’aide psychologique a été très appréciée également. Avec la vie qui continue, les enfants et leurs besoins je suis très fatiguée et l’aide d’une auxiliaire familiale de la Rose des vents est très aidante.

2016-08-27